Le Péril jaune

securite-routiere-karl-lagerfeld-n-a-pas-porte-de-gilet-jaune

Quand j’entends « Gilets jaunes », j’entends, colère, hargne, violence, désespoir, hausse du prix de l’essence, taxe sur le gas-oil, trop de taxes, trop d’impôts, et trop, trop, trop, ras-le-bol de la hausse des prix, de la hausse du coût de la vie (vivre coûte-il trop cher ?), aide à la transition écologique, rien à foutre de l’écologie (non ! écologie et économie sont sœurs jumelles. En sauvant la première, on sauvera la deuxième), j’entends des cris, j’entends du bruit, j’entends, et parfois je me rallie, et parfois pas, alors, oui, j’entends et c’est assourdissant…

180px-Igualtat_de_sexes.svgPendant ce temps-là, samedi, quand les abris bus volaient sur les Champs, et que les gaz lacrymo faisaient pleurer les gilets, d’autres pas frappaient le pavé, d’autres mots étaient scandés, des cris et des larmes aussi, mais ça, c’est toutes l’année. Oui, samedi aussi, à Paris, on a marché, et c’est contre toutes les violences faites aux femmes qu’on s’est engagé. C’était du bruit aussi, mais organisé, bien rangé, la hargne et la violence, c’est aux prédateurs qu’elles sont laissées. Alors ?

Alors, le bruit des gilets jaunes l’a emporté.

C’est ça qui est bien avec les femmes, elles sont là, mais pas trop. Devant, la grosse voix et le poing levé, elles s’effacent, laissent passer, elles savent reconnaître la priorité.

STOP !

Qu’importe le message, seuls le vacarme insupportable, le bruit qui s’agite et le Buzz dégueulasse comptent, pour nos chers médias. On en est là. Navrante réalité.

Pourtant, l’égalité Femme-Homme, a été nommée GRANDE cause nationale par le Président Macron et sa Miss brushing Schiappa, féministe fantoche et fan du premier. Heu, et ça commence quand, exactement ?
Ce serait drôle, si ce n’était pas tragique.

Samedi-Dimanche-Lundi, 3 jours, pile ! Une femme est morte aujourd’hui, sous les coups de son (ex)compagnon…decombe-vivien_dollans-thomas

Si ça, ça ne vaut pas un gilet jaune, ça vaut bien un brassard noir, non ?

Féminisme, le combat continue.
LuluRiP.jpg

Publicités