Marre, marre, marre, marre de Marlène !

Marlène comme Martine, suit de drôles d’aventures, dans un monde politique factice.

Ainsi, déguisée en secrétaire d’Etat, elle joue les Princesses au petit pois dans la tête, pour un prince Empereur, en carton pâte et aux dents longues.

Marlène, dit-on,  est chargée de mener à bien, la cause nationale, édictée par Emmanuel 1er, à savoir, l’Egalité femmes-hommes.

lap

Et tout le monde de rire dans le royaume de France et de Nanars ! Du petit peuple acnéique aux grands seigneurs lobbyistes, on se gausse de cette mission, nécessaire, certes, mais anecdotique, dans le grand oeuvre du petit monarque aux grands pieds.

Mais Marlène s’en fiche ! Elle n’a cure de ces moqueries, et, telle une amazone, elle monte à la tribune, et s’agite dans les médias, tout en se manucurant et en rédigeant le 4e Tome de son autobiographie.

Marlène, c’est un peu Shiva chez les Gaulois ! Multi-bras, multi-tâches, elle n’a peur de rien, elle va au combat. Hélas, trois face hélas, se disent alors les femmes anonymes,  bien plus hardies à cette tâche, qui leur est due.

Ainsi, la voilà, un soir,  dans ONPC, face à un primate testiculaire, par le crack, décérébré. Elle blablate sur la Gay-Pride, féminisme, égalité, et alors qu’on baillait devant ses lieux communs éculés, le crétin bodybuildé, crache ses clichés sexistes et homophobes.

marlene-schiappa-est-montee-au-creneau-face-a-jean-claude-van-damme

Ni une, ni deux, Marlène réagit ! Elle secoue la tête, fait la moue, reprend le rustre, et garde la face fermée, sans décolérer…

C’est bien, c’est ce qu’il fallait faire, sans doute. Des JCVD, en tant que femmes, on en croise encore trop et trop souvent, sur notre route.

La vérité, cependant, est que le malaise de la soirée, fut tout autre, pour ma part.

Marlène, femme, mère, féminine, d’accord, féministe mmmh non, pas exactement… Disons que son engagement est ailleurs. Pour elle c’est Emmanuel First ! Tant et tant que ça en devient gênant. Finalement, elle reste là où on la pose, voire, où on l’impose…

En tant que femme féministe, il me tarde alors, qu’elle fasse une pause, et prenne la pose loin de notre cause…

Et, puisqu’en France, tout finit toujours, par des chansons…

Marlène ou La Groupie macroniste

Elle passe toutes ses nuits à dormir
à rêver d’lui et elle soupire
La groupie macroniste

Dieu que cette fille nous ennuie
A parler d’elle, à parler d’lui
La groupie macroniste

Elle est partout, elle brasse de l’air
Et tout ce qu’elle fait, c’est pas grand chose
Qu’est-ce qu’elle aurait bien pu faire
A part, répéter ce qu’on lui dit
Plus de gars en bleu, plus de fille en rose

Elle l’aime, elle l’adore
Plus que tout, elle l’aime, c’est lourd comme elle l’aime…

Belle vie à tou-te-s et le combat continue.
Lulu
giphy (23)

Publicités

Auteur : lucia lupa

SIGNE PARTICULIER : NEE FEMME