Alors voilà…

ruth wilson
ruth wilson

Le mercredi 7 janvier 2015, j’ai pleuré, j’ai pesté, je me suis révoltée.

Le dimanche 11 janvier 2015, j’ai marché.

J’ai fusionné avec la foule, traumatisée, mais debout, pour revendiquer une liberté, égalité fraternité, retrouvées.

Depuis, j’ai lutté et résisté, en bravant la peur, et l’obscurantisme, à mon niveau de citoyenne lambda.

J’étais et je suis restée Charlie.

Les mois ont passé et je n’ai pas oublié.

j’ai vécu en femme libre, j’ai aimé et j’ai même retrouvé le sourire et le rire, heureuse d’habiter la ville lumière..

Le Vendredi 13 novembre 2015, j’ai tremblé. 

Je voudrais dire que, cette fois non plus la peur ne passera pas par moi, ce n’est pas vrai. Ce n’est plus vrai.

Alors, voilà, j’ai peur.

La violence, le sang, l’ignominie, la haine, à découvert, comme ça, à bout portant, ça me glace, ça me fige, et quelque part, ça me tue…

Je voudrais écrire, que non, rien ne m’arrêtera, que j’irai au resto, en terrasse, au cinéma, au théâtre, en concert, le coeur- comme le courage- en bandoulière, mais ce n’est pas vrai.

J’ai peur.

La vie est là. Je dois me nourrir, travailler, prendre les transports en commun, retrouver les miens, sortir mon chien…

La vie est là.

Je suis vivante.

Mais voilà, j’ai peur…

Lulu

 

Publicités

Auteur : lucia lupa

SIGNE PARTICULIER : NEE FEMME

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s