Femmes, femmes, femmes…

Coco Chanel 1920s
Coco Chanel 1920s

12h30. Canal de l’Ourcq. Déjeuner au soleil.

4 femmes qui parlent d’hommes…

L’une est en cours de divorce : musulmane libérée et hyper-féminine, elle a épousé un musulman adorable. Et du jour au lendemain, il s’est transformé en « Taliban » (dixit) « finis le maquillage, les jupes, les talons, hauts, le travail,les sorties à Franprix sans lui… L’horreur !

Bien sûr, elle ne s’est pas laissée faire ! A un mois de grossesse, il a tenté de la frapper. Elle est partie ! Sans fric, sans logement, elle est retournée chez ses parents, qui n’ont rien compris !

Depuis 2 ans, elle se bat et refuse de présenter son fils, aux visites auxquelles il a droit. Elle refuse qu’il lui lave le cerveau, ou pire…

Une autre veut divorcer mais son mari s’y oppose. Pourquoi ? Parce qu’il l’aime et s’est marié pour la vie ! Tu parles ! Il y a un an et demi, il l’a trompée et a eu une petite fille… Rideau.

La 3e, c’est la plus jeune, 27 ans. Elle, ben elle veut y croire…

Et, puis la 4e… 14 ans de vie, avec l’homme le plus lâche du monde… Mais, silence sur le reste. Elle parle de la maladie qui rend infertile, mais pas qu’elle vide le corps de son sang. Un viol… La maladie qui en profite, et l’hémorragie reprend. Encore… Un traitement lourd. La survie. Les larmes. La peur. L’épuisement. Le découragement. Le désespoir aussi…

Et, finalement, la vie qui a pris le dessus.

L’amour, l’a frôlée… Mais, ça a raté…

Heureusement, la vie est là. Et, elle, elle est là…

Histoires de femmes… Sur le retour, elles se disaient, en riant, « On est vraiment fortes, pour supporter tout ça ! »

Je crois que c’est vrai.

Je me fous des clichés, et vraiment, les femmes sont plus fortes que les hommes.

Mais alors, pourquoi, sommes-nous si vulnérables ?

Lulu

Qui suis-je ?

Perso, je ne sais pas trop.

Mais, selon mes résidents, je suis un peu toutes ces femmes…

Un maxi-tête amusant et tendre, qui ravive mon coeur, quand parfois, il se chifonne.

Merci.

arlettybis

Arletty

img1426606407192-168-1-140

Edith Piaf

Barbara-par-Libor-SIR--Blog-Francois-Bagnaud-

Barbara

Le corps de mon ennemi

Marie-France Pisier