157. Histoire de goût ou D’une certaine délectation.

Dans quelles mesures aimer une personne dans son entier, c’est l’apprécier jusque dans chair ? Je m’interroge… Devant un joli nourrisson joyeux et potelé, on a tous eu la tentation de vouloir symboliquement le croquer. Avec un amoureux ou une amoureuse, cela arrive aussi. Curieux phénomène qui par amour et tentation nous pousserait à devenir…

Évaluez ceci :

156. Déshabillez-moi Ou D’une certaine mise à nu…

(Arletty) Faut-il être sans habits pour se sentir nu ? Je m’interroge… Au quotidien, l’habit fait le moine et le masque la grimace. Pourtant, parfois, il suffit de peu pour que le costume tombe, le personnage s’efface et qu’une vraie personne s’incarne. Il ne s’agit pas d’un dessapage vulgaire et exhibitionniste,non ! Je parle là,…

Évaluez ceci :

155. Quelques mots, des rencontres Ou de nouvelles perles à mon collier.

(Shirley McLaine) Suffit-il de croire en son étincelle pour que flamboie à nouveau l’amour de la vie ? Je m’interroge… Le printemps est là. Le froid joue les prolongations et pourtant, le feu a pris. La glace a fondu. Le corps encore engourdi s’est laissé lentement infiltrer d’énergie et de vitalité. Le coeur échaudé, a…

Évaluez ceci :

*Juste une fois, comme ça… Cry baby chantait Janis.

(carole_lombard) Louis n’a pas compris. Sabrina est partie et il ne comprend pas. Trois semaines seulement qu’ils se sont vus, parlés, plus. Trois semaines à se parler, à partager, à rire, à pleurer. Sabrina a pleuré. Ils se faisaient leurs premières confidences. Après le dîner, ils sont allés se promener dans les jardins des Tuileries….

Évaluez ceci :

* A fleur de peau Ou comme de soie à soi.

(Alla Nazimova & Rudolph Valentino in Camille (1921, dir_ Ray Smallwood photo de arthur rice via oldhollywood) Ils se connaissent, un peu. Ils se voient, de temps en temps. Ce qui les lie, des connaissances communes. Ils se rencontrent une première fois, dans une brasserie, autour d’un évènement banal, un anniversaire, une célébration entre amis….

Évaluez ceci :

*« Hè, toi, dis-moi que tu m’aimes ! »

(la valse.C.C.) « À ton avis, qui est ce qui a le plus peur ? Celui qui dit « je t’aime » ou celui qui l’entend ? » Philippe posa un regard surpris sur Maxence, qu’il conduisait comme tous les samedis à son entraînement de basket. C’était la première fois que son fils lui posait…

Évaluez ceci :